TEST : MARVEL VS CAPCOM INFINITE

La saga Marvel versus Capcom revient cette année avec Marvel versus Capcom Infinite (qu’on appellera MvC infinite). Une « vraie » nouveauté dans la saga, la première depuis 2011, même si la sortie de nombreux remaster HD a pu faire patienter les amateurs de baston et de cross over loufoques. MvC Infinite est en effet un jeu de baston qui transpose la célébrissime recette de Capcom dans un univers où se croisent les personnages issus des Comics Marvel et les plus grands héros issus des jeux Capcom.

Marvel-Capcom-Infinite-Test

Contrairement aux épisodes précédents, MvC Infinite propose un mode histoire qui oppose les personnages du roster au grand méchant du cru, une version de Ultron un peu particulière (on vous laisse la surprise de la découverte). Ce mode rappelle ceux des derniers Mortal Kombat et autres Injustice. Autant dire que les ambitions scénaristiques ne sont pas des plus élevées mais on a au moins le plaisir d’avancer et de découvrir les différents personnages pendant les quelques heures qui vous retiendront dans ce mode. Une fois cette étape passée (et même avant) vous disposerez des modes classiques, Arcade et Versus qui restent le cœur du jeu.

On prendra alors tout son temps pour maitriser les coups spéciaux des différents personnages parmi les 30 proposés. Si, à la lecture, ce chiffre peut sembler correct, dans les faits il est assez décevant. Tout d’abord parce que MvC3 en proposait beaucoup plus (au moins 40 de mémoire) mais surtout parce des absents de taille se font regretter comme Les X-Mens, les 4 fantastiques, Wolverine, Magneto pour Marvel et Akuma, Zangief ou Ken pour Capcom. Des absences d’autant plus regrettables qu’à l’inverse certains personnages présents ne sont pas forcément les plus charismatiques. Même si, pour le coup, c’est une remarque très subjective.

Marvel-Capcom-Iron-Man

A l’instar des épisodes précédents, MvC Infinite se révèle très accessible et en même temps très spectaculaire. Un game design assumé qui permet à n’importe qui de déclencher les pouvoirs les plus puissants en pressant deux gâchettes (il faudra encore maîtriser la portée de ces attaques) ou encore d’enchaîner des combos rapides simplement en martelant le bouton de pied ou de poing faible. A l’écran cela se traduit par des déluges de coups spéciaux et une furia graphique qui fait toujours son petit effet. Un joyeux bazar qui met en scène des groupes de 2 combattants, là où MvC3 mettait en scène du 3 versus 3. Vu la surcharge graphique je valide totalement ce choix. Je regrette en revanche le parti pris « réaliste » de la modélisation des combattants, loin de l’aspect Cel Shading du précédent qui collait bien à l’esprit Comics du jeu.

MvC Infinite propose une nouvelle option qui vient, malgré toute cette simplicité assumée, donner un peu de profondeur au gameplay. Comme son nom l’indique le jeu vous propose de posséder le pouvoir des gemmes de l’infini (petite parenthèse : fan de comics ou non, il faut absolument lire Le Gant de l’infini – The Thanos Quest). Chaque gemme renferme un pouvoir qui peut être activé à deux étapes différentes. Si vous patientez jusqu’à un chargement maximum vous serez alors transporté dans une dimension parallèle et, selon la gemme choisie, vous pourrez enfermer votre adversaire, le bombarder de projectiles ou encore ranimer votre coéquipier.

Megaman-Ryu-Marvel-Capcom

Cet ajout n’est pas que cosmétique et vient accentuer l’aspect brutal des combats de MvC Infinite . Si des les premières minutes on s’amuse et l’on parvient à déclencher un déluge de feu à l’écran, avec un peu de pratique un habitué mettra des fessées à son adversaire débutant en utilisant des enchaînements extrêmement punitifs. Au final, le jeu est donc un excellent défouloir, malgré un roster décevant qui sent le contenu additionnel, MvC Infinite atteint son objectif : proposer un jeu de baston calibré pour le plus grand nombre, spectaculaire et accessible.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s